"Le lendemain, Jean se leva aux aurores.Plus silencieux qu'un voleur, il s'en alla subrepticement, oubliant même, pour la première fois, son bol de café noir. Marinette le laissa partir, gardant les paupières closes dans l'espoir de dormir enfin et de rêver qu'il rentrerait comme avant, le refrain aux lèvres..."

 

Le Singe Bleu dit l'inexorable, froide et presque cruelle séparation de deux lignes de vie qui n'auraient peut-être jamais dû s'unir.

 

 

Le Singe Bleu, Bruno Malivert

 Le Singe Bleu

 

 

FOLLOW ME

  • Facebook Classic

© 2019 by BM                                                                 Mentions Légales

Le Singe Bleu